Les trois médecins, Martin Winckler

livres1

Hello !

Qui dit changement de blog dit nouveau départ, et du coup nouvelles catégories. Je ne vous en avais jamais parlé ici mais je lis beaucoup, et de tout.

Et aujourd’hui, je vous parle du livre Les trois médecins, de Martin Winckler.

On ne naît pas médecin, on le devient. Un médecin n’a pas toujours soigné, avec sa blouse blanche et son calme apparent. Une médecin ça peut être malade aussi. Comme tout le monde,ça meurt un médecin. Ça vit, et ça se blesse. Finalement, c’est un Homme ?

Voici les questions posée ici.

Mais loin de se cantonner aux seuls médecins, cet ouvrage aborde toutes les professions médicales, pharmaceutiques même. On n’éclipse rien, on n’arrange pas les choses, les tensions dans le milieu de l’enseignement médical et autres magouilles de laboratoires sont aussi abordées. Ainsi que la rivalité hommes-femmes à une époque où tout est sur le point de changer.

Une véritable réflexion est posée par ce livre, à travers le récit des années d’études de Bruno Sachs.

Pas seulement l’école, le scolaire, non. Toutes ses études : celle de la vie, de la douleur, de l’amour, des valeurs. Et c’est ce qui fait sa force.

Se construire dans la France des années 70, savoir tracer sa route, faire ses choix.

Loin d’aborder le sujet d’un ton lourd, monotone et insipide, ce livre est une bouffée d’air frais que vous ne lâcherez plus. On s’attache aux personnages, on a envie de tout savoir de ces quatre étudiants, de leurs vies, des gens qui les entourent, de leur approche de la médecine.

Je ne me vois pas faire une carrière médicale ( rien que vider un poisson me dégoûte), mais ce livre devrait être une lecture nécessaire, un passage obligé. Pour mieux comprendre ceux à qui nous faisons confiance, ceux à qui nous remettons notre santé. Pour les soignants comme pour les soignés.

En résumé, j’ai beaucoup apprécié ce livre, et je le recommande à tous.

Si vous le lisez, dites-moi ce que vous en pensez !

Paule

Laisser un commentaire