Instant rangement

Hello !

Au moment où j »écris, il pleut; et j’écoute Sugar (de Robin Schulz et Francesco Yates, si vous ne la connaissez pas, c’est ici ) et je suis heureuse. Et pourtant c’est la bientôt rentrée. Je ne suis pas dingue, ou pas à ma connaissance, ça arrive. Bref, en cette période de stress intense pour certains, normale pour d’autres, je me prépare. A une année folle et bien remplie. Mais en attendant d’entrer dans le feu de l’action, je fais les choses intelligemment( bon, ok, j’essaie). Bienvenue donc dans cette série rentrée, où je pouvoir vous dire tout ce que je fais, habituellement ou pas, avant cette rentrée. Et on commence par le rangement.

Ça, c’est quelque chose que je n’avais jamais fait avant à la rentrée. Mais cette année, j’ai accumulé plus de choses que jamais, et surtout j’ai passé un cap. Et toutes ces petites choses qui ne me gênaient avant que lorsque j’étais fatiguée, m’irritent. Mais alors à un niveau incroyable. Il m’a fallu 2 jours pour arriver à mes fins, mais c’est fait. Voilà comment je m’y suis prise :

J’ai tout d’abord ratissé ma chambre, sans laisser aucune partie inexplorée, pour trouver tout ce qui m’insupportais. Six heures ont été nécessaires. Six heures. Des choses que j’aurais du jeter depuis longtemps, de petites choses souvent, qui me prenaient une place dingue, m’empêchaient d’aller vite dans certaines taches, inutiles simplement.

Ensuite, j’ai fait plusieurs tas :

  • Ce qui ne pouvait plus jamais servir à personne, ni être recyclé.
  • Ce qui pouvait être recyclé ou réutilisé sans encombrer quelqu’un d’autre
  • Ce que je pouvais donner, à ma famille, à des amies… Ca fait vraiment du bien de donner, et en même temps, si vous ne voulez pas qu’un objet arrive entre des mains peu soigneuses c’est la solution idéale. On peut dire que j’ai eu de beaux sourires.
  • Ce qui peut être vendu (ou qui était désigné comme tel, et qui finalement a plu à des gens proches, et je n’ai pas dit que je voulais les vendre : si ça peut faire plaisir, mon but nétait pas de gagner de l’argent) : des dessins ou photos de ma main, que je n’aime plus, qui m’encombrent… Je ne fais pas de vide-greniers, mais je les ai confié à une amie, qui prend un petit prix sur la vente, et qui m’envoie le reste (à la base le deal était : Tu gardes tout, mais elle n’a pas voulu). La moitié est déjà vendue !

Allez, dans le prochain article, je vous donne la seconde partie de mon rangement !

Et vous ? Avez-vous rangé pour préparer la rentrée ? Il vous est arrivé des choses incroyables ou plutôt que des malheurs ? Venez nous en parler dans les commentaire !

 Paule

1 Commentaire

  1. […] de mon grand processus de rangement pour la rentrée (si vous n’avez pas lu l’article, c’est par ici). Voici la seconde […]

Laisser un commentaire