Course et coureurs

Courir ou sourire

Hello !

Aujourd’hui je vais vous parler des gens… Lourds, énervants, fatiguant, épuisants, impossibles et j’en passe.

Alors laissez moi vous expliquer : je cours très mal. J’ai horreur de ça, ça me fait très mal aux genoux (bonjour la vieille)(la prochaine fois je vous parle de mes rhumatismes), ça m’ennuie… J’ai beaucoup (trop) d’amies qui pratiquent la course,  et bien que je les adore, ça fait déjà plusieurs années que j’ai pris e grippe la course et les coureurs.

Parfois en les écoutant, j’ai envie de m’y mettre aussi (y a pas de raisons pourquoi j’aurais pas le droit de faire des conneries moi aussi ?), puis je me souviens que je suis incapable de tenir 5 minutes sans râler.

Du coup, je fais des listes de gens que tu es susceptible de rencontrer  quand tu décides de chausser tes baskets pouor aller tester ta foulée (ça compte comme du sport  déjà non ?) :

  • Les gens qui te dépassent, comme ça, tranquillement, sans effort…

  • Les filles dont tu sais que ça fait 2h qu’elles courent (tu les voyais déjà quand tu étais sur ton banc en train de te motiver) et qui n’ont pas une seule mèche de travers, pas une auréole….Ça me donne des envies de meurtre.

  • Les gens qui courent en zig-zag, mais devant toi (en fait, quand ils ne courent pas juste devant moi, ça me fait rire)

  • Dans la même veine, les gens qui te font des queues de poisson alors que vous êtes deux dans une allée énorme et que c’est techniquement impossible de faire une queue de poisson à pied (je n’ai toujours pas bien compris eur but.)

  • Les gens qui te parlent. Après je me fais enguirlander parce que je ne réponds pas. Mais attendez ! Je suis déjà en train d’essayer de respirer et de faire le check pour voir si je ne perds pas un organe, alors vos conversations, j’ai du mal à suivre.
  • Les gens qui te disent que de toute façon, il faut courir 40 fois par semaine pour que ça serve à quelque chose et que tu ne progresseras pas sinon.
  • Les gens qui tiennent à te donner 20 conseils par secondes. C’est très gentil de vouloir m’aider. Et j’apprécie beaucoup, mais c’est pas la peine d’en donner autant ! C’est déjà compliqué mais trop c’est trop ! Je n’intègre rien du tout moi du coup…

    Et pour finir, je crois que les pires c’est les gens qui t’appellent et te disent « Tiens, viens avec nous, on va courir, ça va être super ». Je tombe dans le piège à chaque fois et je me retrouve à les maudire jusqu’au prochain millénaire. En plus vous remarquerez que c’est toujours les mêmes ces oiseaux de malheur qui veulent la mort de vos os, vos muscles et compagnie !

    Mais vous dire-vous, quel est donc son sport élu ? Celui qui la fait sortir de son lit ? Pour le savoir c’est par ici

    Dans pas trop longtemps je vous parlerai des joies du transport en commun….

    Et vous ? Quels sont vos relous de la course ?

    Paule

1 Commentaire

  1. […] sport génial, et je ne force pas trop). Il faut savoir que j’ai beaucoup de mal à encadrer la course (et les coureurs), et que j’ai une souplesse équivalente à celle d’un tuteur en bambou […]

Laisser un commentaire