L’anti-rentrée

anti-rentree

{Merci à Mathias pour cette photo à l’imporviste}

Hello !

Il serait étonnant que vous l’ayez raté, demain est la date officielle de la rentrée. Certains auront la chance de la faire plus tard, d’autres ont déjà eu le plaisir de retrouver cahiers et ordinateurs. Mais comme d’habitude, puisque ça commence à devenir une tradition ici et que j’aime bien, je vous propose un article pas totalement dans la veine « back to school ». On ne parlera pas de motivation, de rythme de travail ni même de surligneurs pastels.

On va parler d’anti-rentrée.

Soit comment rester le plus longtemps possible en vacances dans sa tête sans que ça ne soit réellement possible.

Comment réussir son anti-rentrée ?

Et bien, c’est légèrement paradoxal mais en préparant un tout petit peu sa rentrée. Je ne parle pas d’en faire des tonnes et de passer les derniers jours à paniquer (ou à regarder des vidéos youtube qui ne vous serviront jamais, vous savez pertinemment que vous ne mettrez pas cette mini-jupe à motif écossais le premier jour), juste de vous assurer que vous pourrez tenir le cap dans les semaines un peu chaotiques de la rentrée.

Une fois que vous avez dressé cette petite feuille de route et que vous vous êtes assuré de ne pas vous laisser submerger, vous pouvez l’oublier un peu.

Et comment on fait pour rester en vacances ?

Déjà, on fait une petite liste des choses qu’on a vraiment aimé faire cet été. Parmi toutes ces activités (ou toute cette glande, je ne vous juge pas), on en choisit quelques unes qu’on sait pouvoir caler dans notre agenda, pour les premiers jours de septembre ou pour toute l’année. En gros, vous faites un best-of des expériences que vous avez adorées et vous transformez toutes celles pour lesquelles c’est possible en habitudes.

Ensuite, on profite de l’endroit dans lequel on habite. Que ce soit à la campagne ou en ville, il y a forcement quelque chose à faire. Et englués dans la routine et le manque de temps (ou la flemme), vous ne le faites jamais. Vous avez passé toutes vos vacances à randonner, flâner dans la ville ou aller à la plage ? Exploitez les possibilités de votre région et continuez à le faire à la maison ! Ce point là vous concerne d’ailleurs particulièrement si vous emménagez dans un nouvel environnement…

Oh, et vous pouvez aussi vous ménager des temps de non-productivité. Parce qu’on est pas des machines, que faire la sieste c’est sympa aussi, et que personne n’a le droit de venir vous déranger ou vous prendre la tête à ces moments là.

Envie de vous lancer dans quelque chose de nouveau ?

Avoir des projets, ça peut être très flippant, mais c’est aussi un moteur extraordinaire et un générateur instantané d’amour pour la rentrée (ok, j’abuse, mais c’est quand même sympa). On se fiche de l’envergure de ce que vous projetez. Que ce soit un projet de vie ou l’envie de vous mettre au yoga, ça aide à appréhender les premiers jours de septembre (ou les dernier jours d’août d’ailleurs).

Enfin, on continue à prendre du temps pour soi, parce que ce n’est pas de l’égoïsme, c’est une nécessité.

Alors, prêts pour votre anti-rentrée ?

Paule

Laisser un commentaire